UNE ASSEMBLÉE DE LA JEUNESSE MONDIALE À GENÈVE EN 2021 ?

L’Organisation des Nations Unies a déclaré ce vendredi soutenir une réunion de la jeunesse mondiale à Genève courant avril 2021. 

D’où vient cette volonté de mobilisation ? 

Des étudiants genevois ont exprimé lors d’un dialogue en ligne avec l’ONU, à l’occasion de l’anniversaire de l’organisation, leur volonté de réunir les jeunes du monde entier, l’année prochaine, afin de discuter ensemble de l’après covid19 et des mesures qui devront être prises à l’international pour se relever de l’épidémie. 

En plus de ceci, les étudiants qui se sont exprimés lors du dialogue ce vendredi ont déclaré l’établissement d’une charte de la jeunesse à la fin de la pandémie. Cette initiative répond à la volonté d’une diversification du multilatéralisme avec davantage d’acteurs de tout âge. 

La communauté internationale soutient le multilatéralisme 

L’émissaire du secrétaire général de l’ONU, Fabrizio Hochschild, est très favorable à ce projet qu’il encourage : « Si on veut renouveler le multilatéralisme, il faut aller vers un multilatéralisme beaucoup plus diversifié. Surtout avec les jeunes ». 

De plus, le secrétaire général de l’Union interparlementaire (UIP), Martin Chungong, s’est exprimé en faveur d’une participation d’un plus grand nombre d’acteurs dans les discussions internationales, notamment des jeunes, des femmes, et des personnes vulnérables. 

La cheffe de l’ONU à Genève, Tatiana Valovaya, soutient également « davantage de multilatéralisme et de solidarité » et craint un repli nationaliste de certains états à la fin de la pandémie. 

Parmi les citoyens, selon un rapport de l’ONU, plus de 90% des citoyens dans le monde défendent l’importance d’une collaboration internationale. 

Par ailleurs, le directeur général de l’Organisation International du Travail (OIT), Guy Ryder, réaffirme la nécessité du multilatéralisme par l’intervention de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sans laquelle la gestion de cette crise sanitaire serait impossible. 

La place des jeunes dans l’ONU

Selon la résolution 36/28 de l’Assemblée Générale de l’ONU, il est considéré comme jeune une personne âgée de 15 à 24 ans. Le terme « enfant » désigne ainsi celle de 14 ans et moins. 

Les activités des Nations Unies en faveur des jeunes sont guidées par le Programme d’action mondiale pour la jeunesse, qui permet un soutien international de l’amélioration de la situation des jeunes dans le monde. 

De plus, depuis 1965, l’ONU reconnaît l’imagination créative, les idéaux et l’énergie de la jeunesse comme indispensables au développement de nos sociétés. C’est ainsi qu’est instauré en 1999 la célébration de la journée internationale de la jeunesse, le 12 août, chaque année. 

En 2015, le Conseil de sécurité de l’ONU a d’ailleurs adopté la résolution 2250 afin d’encourager les Etats à accroître la représentation des jeunes dans les négociations et les mises en œuvre d’accord de paix. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *