Emmanuel Macron l’avait annoncé lors de son précédent discours du mardi 24 Novembre, avant que Jean Castex ne vienne préciser les mots du Président de la République. Les stations de ski ou plus particulièrement les remontées mécaniques resteront fermées au mois de Décembre et le gouvernement envisagerait de prendre « des mesures restrictives et dissuasives » pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger, à Noël. Aujourd’hui en France, le ski représente 250 stations, 18 000 emplois directs et 120 000 emplois indirects, le secteur pèse près de 10 milliards d’euros. L’enjeu pour l’économie française est considérable.

Les décisions Françaises

Le Premier ministre Jean Castex est intervenu ce mercredi 2 décembre sur BFMTV afin d’évoquer les mesures sanitaires pour les mois à venir, y compris des mesures prises concernant les stations de ski en France et en Europe. Celui-ci a reconfirmé que les remontées mécaniques resteront fermées. Jean Castex a également expliqué qu’il y allait avoir des « contrôles aléatoires aux frontières » et une quarantaine de sept jours pour les Français allant skier à l’étranger. « La conclusion à tirer, c’est de ne pas y aller » rajoute le Premier Ministre. Cette mesure sera également réalisée pour les étrangers en provenance des zones visées – en Suisse, en Espagne, et en Autriche. « Les travailleurs transfrontaliers » ne seront pas concernés d’après le gouvernement.
Il est également envisagé de demander des tests négatifs à présenter aux aéroports d’arrivée pour les voyageurs. Toutes ces modalités seront précisées dans un décret attendu dans les jours à venir. Jean Castex a également écarté une réouverture complète des stations début janvier
« la prochaine échéance, c’est le 20 Janvier ».

Les décisions des pays voisins

Hormis les stations de ski en France, les stations italiennes et allemandes seront également fermées pendant les vacances de Noël. En Europe, certains pays n’appliquent pas les mêmes mesures. C’est le cas de l’Autriche, qui garde ses stations ouvertes, malgré de nombreuses contaminations l’hiver dernier en ces mêmes lieux. Le pays reçoit des pressions de la part de ses voisins de l’Union Européenne, pour deux raisons principales : le risque de contamination et pour une concurrence déloyale. L’Autriche assure cependant avoir établi des mesures sanitaires suffisantes pour contenir les cas de contamination même au sein des stations de ski. La chancelière allemande Angela Merkel ainsi qu’Emmanuel Macron cherchent d’ailleurs à coordonner la fermeture des stations de ski au niveau européen, au moins jusqu’au début du mois de janvier. L’Andorre et l’Espagne ont décidé de reporter leurs décisions d’ouvrir leur stations de ski en réponse à l’appel de la France. Hors Union Européenne, La Suisse et le Lichtenstein ont eux ouvert leurs stations.

Des contestations concernant les décisions du gouvernement

En réponse aux annonces gouvernementales de fermeture des remontées mécaniques, les stations de ski de Haute-Savoie et de Savoie ont organisé plusieurs manifestations dans la semaine. Pourtant, une rencontre entre Jean Castex et les professionnels de montagne avait eu lieu ce lundi 30 Novembre dans le but d’annoncer une série d’aide pour les saisonniers : indemnisation des remontées mécaniques, chômage partiel avec « un reste à charge zéro ». Mais les représentants et maires des sports d’hiver attendent des aides beaucoup plus conséquentes. Il est aussi question de concurrence déloyale, comme le souligne Jean-Luc Boch, Président de l’association nationale des maires de stations de montagne : « La Suisse a fait de la communication pour promouvoir un service de bus transfrontaliers pour venir chercher nos skieurs ». Les présidents de la région Auvergne-Rhône-Alpes, des départements de la Savoie, de l’Isère et de la Haute-Savoie, et des professionnels de la montagne ont par ailleurs annoncé mercredi la saisine du Conseil d’État contre la décision du gouvernement. Les stations ont obtenu en réponse de toutes ces actions un rendez-vous le 11 décembre avec le gouvernement. Il est maintenant questions de voir si l’État va assouplir les mesures prises pour les stations de ski, affaire à suivre…

Louis Chauffour – 04/12/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *