Règlement de comptes à O.K. Corral pour le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden

Dans cinq semaines auront lieu les élections présidentielles américaines. Ce mardi 29 septembre 2020 a eu lieu le premier débat, qui ressemblait plus à un combat de coqs, entre le candidat démocrate Joe Biden – et ancien vice-président de Barack Obama – et le président actuel candidat à sa réélection Donald Trump. De l’avis général, cette discussion a été plus que chaotique et a offert aux électeurs américains un spectacle désolant.

Au milieu d’attaques personnelles, de railleries et d’insultes, très peu d’idées politiques ont été évoquées, malheureusement pour les votants et l’ensemble des personnes ayant assisté à cette confrontation…

Duel interrompu par de nombreuses invectives, provenant des deux camps.

Donald Trump a systématiquement coupé la parole de manière agressive à son rival. Joe Biden n’a quasiment fini aucune phrase de ce débat mais a pourtant su conserver son calme lors des nombreuses attaques personnelles du président concernant ses enfants. Joe Biden a riposté, qualifiant son adversaire de « clown », de « pire président des États-Unis » et de « caniche de Poutine ».

Le modérateur, pourtant reconnu, Christopher Wallace de Fox News, a eu énormément de mal à se faire respecter, devant même rappeler à l’ordre le président Trump pour qu’il puisse lui poser une question. 

« Will you shut up, man ? »

Cette phrase, prononcée par Joe Biden à l’attention de Donald Trump, est de manière assez incroyable, le symbole de cette confrontation. 

Que cette phrase soit dite dans un cadre aussi important qu’un débat pour devenir le président des États-Unis, soit l’un des postes, si ce n’est le poste, duquel découle le plus de pouvoir et d’influence dans le monde, est particulièrement inquiétant et déstabilisant. Dans les médias américains, les superlatifs n’ont pas manqué pour qualifier ce débat : « un cauchemar pour la démocratie », « le pire débat présidentiel de l’histoire américaine ». 

Les deux candidats, dès le lendemain, ont été interrogés sur cette mascarade. Joe Biden a notamment fustigé le comportement de son adversaire, le qualifiant de « honte nationale ». Il a également critiqué le fait que le candidat républicain s’en prenne aussi bien à sa famille qu’au modérateur. De son côté, Donald Trump laissait entendre sur Twitter qu’il avait dû faire face à deux opposants, à savoir le candidat démocrate et le modérateur. Il a estimé que la prestation de son adversaire était « faible » et répété que, selon les sondages qu’il avait lus, il avait gagné le débat. 

Enfin, et c’est peut-être le plus grave, nombre d’observateurs américains ont questionné l’intérêt des deux débats à venir entre les candidats car « la démocratie n’aurait rien à y gagner » …

Valère Bénazet 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *